Tsport

Préparation à la compétition

Afin d’être totalement prêt pour une compétition sportive, plusieurs éléments doivent être optimisés, l’endurance musculaire étant le premier objectif à atteindre. En effet, l’endurance permet d’être performant puisqu’il s’agit de la résistance des muscles face à l’effort. Mais pour s’entrainer et améliorer son endurance et être correctement préparé à tout type de compétition, il est nécessaire de comprendre le fonctionnement des muscles au cours d’une pratique sportive.

Pour répondre aux demandes de l’athlète, les muscles ont besoin d’apports en oxygène adaptés à l’intensité de l’effort. Cette dose d’oxygène est apportée par les échanges sanguins, eux-mêmes provoqués par le coeur. Celui-ci est également alimenté en oxigène (O2) par le système respiratoire. Voilà pourquoi travailler son souffle est le premier maillon de la chaine pour une performance musculaire optimale. Certains appareils peuvent être utilisés pour entrainer ses muscles respiratoires et accroitre sa VO2 MAX, le volume maximum d’oxygène.

Ensuite, l’amélioration du rythme cardiaque et de l'endurance sont à réaliser par le biais d’entrainements ciblés. Afin de répondre aux besoins d’oxygène des muscles pendant l’effort, il est important que le coeur éjecte assez de sang. Le volume sanguin n’étant pas facilement modifiable, c’est la fréquence cardiaque et surtout la puissance d’éjection qui peut être travaillée et améliorée. Avec de l’entrainement, le coeur a moins besoin de battre vite pour une plus grande quantité d’oxygène. Pour travailler son rythme cardiaque, la FC MAX (Fréquence Cardiaque Maximum) doit être avant tout mesurée, celle-ci n’étant en effet pas la même suivant l’individu. La respiration, le rythme cardiaque et l’endurance sont donc les trois clés de la performance sportive.

add to cart